mardi 7 octobre 2008

Les hommes du feu

Pour ouvrir un Etablissement Recevant du Public (ERP pour les intimes), il faut en passer par les services de la ville : urbanisme et sécurité sont au centre des préoccupations quotidiennes de tout un tas de gens, vous n'imaginez même pas. La pointe de l'iceberg - si j'ose m'exprimer ainsi - vu qu'on peut difficilement les rater quand ils passent, ce sont les pompiers. La sécurité, c'est leur raison d'être, et donc un ERP aura forcément affaire, à un moment ou à un autre, aux pompiers.
C'est donc hier que je me suis résignée à traîner un MiniLoup pas coopératif du tout à la caserne St-Georges. Nan c'est pas vrai ; je m'y suis rendue le pas guilleret, précédée d'un MiniLoup qui est, je vous le rappelle, dans sa phase camions et engins divers. On y était en un clin d'oeil, à la caserne.
Je suis une faible femme. Si. J'avoue. Je ne résiste pas au cliché. Ces grands types athlétiques, quand même... Celui de l'accueil avait en plus le cheveu blond, l'oeil bleu et la fossette sympathique, et quand j'ai cessé de bafouiller il m'a orientée très aimablement "au fond de la cour, à gauche, premier étage", vers le service Sécurité. J'ai eu le temps de noter que les bâtiments sont magnifiques pendant que MiniLoup notait les tailles respectives des camions en présence, arrêtant sa préférence sur un camion rouge et argenté, une échelle sur le dos, qui attendait sagement sous un arbre. Tout était calme et je n'étais pas très crédible en disant "attention, dans une caserne il peut y avoir des camions qui partent à n'importe quel moment, reste près de moi", mais je n'en ai pas démordu. Les mamans ont de ces crises d'autorité parfois. Mais c'est comme ça : quand il sera grand, il pourra courir à toute vitesse dans une caserne de pompiers si ça lui chante, mais à 2 ans et demi, non. Ca lui ira bien le casque. Et les bottes, quand il fera un peu plus que du 23. Je lui tricoterai des mitaines pour l'hiver, pour ne pas qu'il ait froid aux mains en descendant le poteau en métal. Les jeunes filles elles aiment bien les grands gars en mitaines, il aura un succès fou... Hein ? quoi ? je m'étais assoupie je crois. Désolée.
C'est un sergent au sourire ravageur qui nous a reçus, MiniLoup et moi. Et qui m'a expliqué que la surface dévolue aux places assises en restauration ne devait pas excéder 19 mètres carrés, faute de quoi il faudrait que j'agrandisse la porte d'entrée. Humph ? agrandir la porte d'entrée ? Pour ceux qui connaissent ma maison, je vous vois déjà sourire, pour les autres je m'explique : la porte d'entrée de ma maison donne sur un sas séparé de la rue par des grilles en métal ouvragé. A gauche de la porte, le mur de la maison (environ 2 mètres d'épaisseur a priori), à droite, la vitrine. Ce qui signifie que pour agrandir la porte, il faut casser la vitrine. Aaaargh. Je pense que je vais me débrouiller pour que la surface dévolue à la restauration ne dépasse pas 19 mètres carrés. Si vous êtes serrés, ma foi vous n'aurez qu'à aller vous plaindre aux pompiers.
Le sergent a dit ensuite "Mais de toute façon, votre dossier va nous être transmis par les services de la mairie en même temps que la notice de sécurité." J'ai dû avoir l'air hébété. Il a cru que je me désolais d'être venue pour rien. Comme quoi on peut être pompier et distrait, parce que rien que l'air ravi de MiniLoup justifiait entièrement le déplacement et qu'on pouvait difficilement manquer le "Maman c'est un pompier, c'est un pompier hein maman, il est où le casque du pompier maman, maman tu crois qu'il a un camion le pompier ?" J'ai vite rectifié le tir en demandant "quelle notice ?", tout en commençant à turbiner du ciboulot. "Attendez, ça me dit quelque chose... Ah oui. Ca. Maintenant que vous le dites, sergent, c'est un truc qui a dû se perdre dans une pile sur mon bureau, votre notice, là. (Gros, très gros soupir)."
Il ressort donc de tout ça qu'il me reste une demi-douzaine de pièces à rassembler et un nouveau document à remplir, qui s'intitule "Notice descriptive de sécurité", qui est destiné aux ERP et que "le présent document dont toutes les rubriques sont à renseigner doit être joint OBLIGATOIREMENT à tout projet concernant les Etablissements Recevant du Public (Art. R 123-27)". Je le sais, parce que je l'ai sous les yeux pendant que je vous écris, ce fameux document. Le sergent me l'a donné. Merci sergent. Et dire que je vous trouvais sympa.
Enfin je ne peux rien refuser à votre sourire ravageur. Vous l'aurez, votre notice de sécurité. Une fois que je l'aurai remplie, relue, accompagnée des pièces indispensables, paraphée et signée en trois exemplaires pour la mairie et trois pour l'urbanisme, plus une pour la beauté du geste, ne soyons pas pingre, puis que la mairie l'aura reçue, paraphée, triée, classée, rangée, copiée, mise sous pli et envoyée, peut-être par pigeon voyageur.
Avec un peu de chance, j'ouvrirai pour Pâques. Mais je ne peux pas me plaindre. MiniLoup et moi, on aura au moins visité la caserne des pompiers.

1 commentaire:

juliette a dit…

j'admire une fois de plus ton écriture....

Blog Widget by LinkWithin