samedi 1 novembre 2008

Deux ronds de flan

Ca m'a fichu un coup : mon nouveau banquier est plus jeune que moi. Pendant très longtemps, les gens à responsabilité étaient plus âgés que moi, c'était dans l'ordre des choses. Et depuis quelque temps, ce sont des petits jeunes qui prennent des décisions dont j'ai parfois l'impression que si on leur presse le nez, il en sort du lait. Euh... non. Enfin ce que je veux dire, c'est que la création du Café Clochette est pour moi l'occasion de me rendre compte que le temps passe, ma pauvre dame, et que je suis en passe de devenir quelqu'un de tout à fait respectable, ne serait-ce que par le nombre des années ; pour le reste, je ne suis pas trop au courant des critères de la respectabilité.
Ici, les choses prennent une tournure étonnante. J'avais beau avoir joué du mètre, mes calculs se révèlent approximatifs et la réalité s'adapte à mes nouveaux meubles quand même. Ce qui signifie que je suis surprise et enchantée par l'agencement du Café Clochette, avec le sentiment très net et très reposant de ne pas maîtriser grand chose. Tant mieux ; les choses se font, je suis le mouvement, les gens et les choses se mêlent au lieu d'une façon qui leur est propre et je me contente de regarder et de m'ébahir. Ma formule actuelle c'est "ça tombe bien", et c'est vrai, ça tombe bien.
Pour être parfaitement honnête, si moi je ne contrôle pas grand chose, c'est aussi et peut-être surtout parce que les artisans savent, eux, ce qu'ils font. Et qu'ils le font avec délibération, patience et, visiblement, un vrai plaisir à exercer leur métier. Chapeau bas, messieurs. J'aurai bientôt des photos pour vous montrer de quoi il retourne en avant-première.
En attendant, je retourne à la préparation de mes murs pour la peinture du week-end prochain et aux plans pour l'étagère de la bibliothèque, que je vais monter avec l'aide d'une perceuse, d'un MiniLoup et de la certitude de la gravitation universelle.
Le plus beau dans tout ça ? ma belle cuisine toute blanche et brillante d'inox neuf est en état de fonctionner et j'ai des dizaines de recettes en retard, mais j'ai oublié de racheter des oeufs, mes moules à gâteau sont inaccessibles au milieu d'une pile improbable, et Prosper fait grise mine sous une épaisse couche de poussière. Et pourtant, rien de tout ça ne m'inquiète. Etonnant, non ?

8 commentaires:

Amandine a dit…

Je te trouve d'une zénitude parfaite, bravo! TU m'en refiles un peu??? Ou alors t'as une recette secrète pour ça? Et si ladite recette était à base de chocolat, ça m'arrangerait!

la tulipe a dit…

Zen attitude ... c'est un coup des hormones ça.

Bises

BrightEyedMum a dit…

Pile poil de clochette !

juliette a dit…

"dis maman c'est quand le 19 novembre"
"tu vois bien c'est là " (en montrant sur le calendrier)
"oh ben non c'est nul alors c'est un mercredi je serai au centre, je pourrai pas y aller chez Pascale!!!"
"ne t'inquiète pas on ira un samedi ou un dimanche"
"oh oui génial avec papa se sera encore mieux...."

Ppn a dit…

Moi, la première fois que j'ai pris un coup de vieux, c'est quand j'ai eu un nouveau médecin prénommée Aurélie. Maintenant, je suis habituée, mon patron, mes collègues, les profs de ma fille, tous sont plus jeunes que moi ! Allez J - 17, tiens bon !

fredo a dit…

oh le coup de vieux en effet... Ca m'a déjà fait la même chose, t'inquiète ! chez moi c'est la maîtresse de Yuna qui s'appelle Aurélie et ça aussi, ça flanque le bourdon au début...

Bon, moi j'ai hâte de le voir ce beau Café Clochette !

abi a dit…

La zen attitude, c'est aussi de faire tout ça en compagnie d'un miniloup... y doit être pas mal zen lui aussi !

J'attends les photos avec impatience ! Et les menus aussi, à défaut de profiter des lieux, j'essaierai de les reproduire dans ma petite cuisine québécoise.

Nathalie a dit…

Coucou Pascale,
Le coup de vieux, je connais bien cela car je viens d'attaquer aujourd'hui une nouvelle dizaine et cela me fait tout drôle. Nous serons à Rennes le w-e du 8-9 novembre donc si tu veux un coup de ....pinceau, tu sais où nous joindre.
Quelle progression!!!

Blog Widget by LinkWithin