jeudi 26 février 2009

L'art niake

"Attention : arnaques à l’annuaire professionnel !
La DDCCRF alerte les commerçants concernant des propositions d’encarts publicitaires. Certaines sociétés proposent aux commerçants d’insérer des encarts publicitaires dans des annuaires, répertoires, sites internet et bien souvent ces publicités ne sont jamais publiées. En cas de réception d’un document suspect ou de démarchage, il est recommandé de contacter la gendarmerie ou le commissariat afin de déposer plainte."
Voilà la teneur d'un document reçu ce jour en mes services (comment qu'je cause moi...). Ca je peux vous confirmer que les jeunes commerces sont la proie (les "prospects" en langage adéquat) de deux catégories de vendeurs de choses : les vendeurs d'assurances et les vendeurs d'espaces de publicité.
Je vous passe les vendeurs d'espaces de publicité, certains sont charmants et avouent même en fin de conversation qu'effectivement, ça peut poser un problème si je les paie eux et que du coup je ne peux plus payer mon boucher. Enfin certains hein. Pour d'autres ça peut être épique, du genre "je vous le fait à 400 euros le quart de page, mais vraiment je ne peux pas descendre plus bas, enfin pour vous je peux faire 200, mais plus ça sera dur, enfin à 180 ça vous fait encore une ligne ou deux, c'est pas mal quand même".
Mes ennemis personnels ces trois derniers jours, ce sont les vendeurs d'assurances qui n'écoutent rien au téléphone.
Exemple.
- Bonjour Madame, j'ai une bonne nouvelle pour vous, vous venez d'être désignée pour gagner une imprimante.
- Merci mais j'ai déj...
- Je vous explique : nous sommes les assurances Machin Chose de Truc Bidule et nous avons organisé un grand jeu...
- Merci mais j'ai déj...
- Attendez vous n'avez pas encore écouté ! alors nous avons donc organisé...
- Oui mais je suis...
- Et puis nous vous proposons une visite gratuite avec une estimation sans engagement qui ne vous engage à rien avec une visite de notre commercial qui se trouve justement dans votre rue aujourd'hui, pouvons-nous prendre rendez-vous ?
- Non, je suis en plein...
- Alors je vois que votre restaurant est au 37 rue de Dinan, est-ce que 12h30 vous conviendrait ? très bien, alors je note...
- (La cafelière perd son calme et se met à hurler à voix basse, vous allez voir pourquoi). Ecoutez ça suffit, je suis en plein service là, j'ai un restaurant, à 12h30 je BOSSE alors arrêtez de m'embêter vous êtes les troisièmes aujourd'hui, j'ai déjà une assurance, avec un monsieur très gentil qui ne m'appelle jamais mais très aimablement, j'ai déjà une imprimante, je voudrais bien bosser maintenant pour PAYER MA POLICE D'ASSURANCE sinon personne ne va y gagner à la fin non mais ça commence à bien faire et prévenez vos copains ! En plus c'est mon numéro privé sur lequel vous m'appelez !
- (Léger silence). Ah bon c'est votre numéro privé ? vous pouvez me donner le numéro professionnel alors pour que je puisse vous rappeler ?
Effondrement en petit tas fumant de la cafelière.

2 commentaires:

BrightEyedMum a dit…

Tiens, Pascale, souff...!

sibilune a dit…

Coucou les clochettes! oala ça fait un bout de temps que je suis pas passée par chez toi je suis au bord de la crise de rire mais aussi de compassion face à ton calme devant ces gens payés pour parler mais ne rien écouter !!!

Blog Widget by LinkWithin