vendredi 9 avril 2010

Un centre qui bouge et quelques périphéries

L'homme aux semelles qui grincent était un homme aux semelles de vent. Poussé par le zéphyr, il part du côté du Costa Rica ; et il m'emmène dans sa sacoche. Il doit se dire qu'une cafelière ça sert à tout et que ça peut peut-être tenir le nord dans la canopée, au cas où nous nous y égarions. Pauvre homme, je n'ai pas osé lui avouer que du temps estudiantin où je hantai Paris, je fus persuadée pendant de longs mois que le Centre Pompidou était monté sur roulettes, tant il semblait n'être jamais au même endroit. Ca promet.
Fiction ou réalité ? cher lecteur, seul l'avenir nous le dira.
En attendant, deux annonces importantes : samedi midi, le Café Clochette sera complet, ne venez pas ou vous risquez de vous casser le nez... Par contre, ce soir vendredi et samedi soir, c'est possible de venir dîner, sur réservation. Veuillez noter également qu'il y a un brunch dimanche à partir de 13h, sur réservation, et qu'il reste quelques places. J'ai prévu une petite terrine de saumon aux baies roses, un cake salé avec plein de bonnes choses dedans, des viennoiseries, du gâteau, et un autre truc auquel j'ai pensé tout à l'heure et qui, nom d'un éléphanteau des steppes angevines, m'échappe tout à coup. C'est sûr, je vais en rêver cette nuit. Auquel cas je reviens vous en parler, bien sûr, vous pensez.
Enfin, je vous prie de bien vouloir noter que ce vendredi est J-8 pour Christine, qui va quitter les rivages joyeux du Café Clochette pour des vacances bien méritées et d'autres horizons. Donc, si mes calculs sont bons, vendredi de la semaine prochaine, ce sera son dernier jour. Alors réservez votre vendredi midi, mes amis, nous fêterons dignement son départ. A vous tous qui l'avez appréciée, venez le lui dire...

10 commentaires:

sureues a dit…

Bon je ne pourrais pas venir lui dire au revoir vendredi :( Mais je penserai bien à elle !

juliette a dit…

Un nouveau blog "les aventures de la cafelière au costa rica" bientôt?
Christine, je serai sur la route vendredi mais je penserai bien à toi. Merci pour tous ces sourires,toutes ces petites attentions pour les enfants (et les adultes aussi d'ailleurs). Je te souhaite de beaux projets et espère bien te recroiser un de ces jours.
Bises à toutes les 2

cb a dit…

:)

Cath a dit…

Gros bisous à toi Christine, je ne serais pas là pour ton dernier jour car je serais sur les routes finistériennes, mais je te remercie pour tes fameux macarons au chocolat, ta gentillesse et tes sourires! Bises

La Mouette a dit…

Bon vent à toi, Christine, tu es une super coéquipière, souriante, vivante, dynamique, je te souhaite tout le bonheur que tu mérites!! Bizz... à vous deux (ben oui, la cafelière n'est pas oubliée !)

fred a dit…

Si je peux, je passe... Sinon, bon vent à toi Christine, que tes nouveaux horizons te soient doux et joyeux !

Anne a dit…

Si on peut, moi et ma bande, on va viendre.
Bon si on peut pas, c'est qu'on sera passé la veille pour faire de la paperasse caf-kaienne.
des bises

cape-chat : sasteem : effet "ULE " d'une annonce de la cafelière.
exemple : Christine ne reviendra pas, Ho, sasteem ule pour venir.

milene-micoton a dit…

Zut alors, on ne sera pas là pour dire au revoir à Christine !
Mais si elle repasse voir la cafelière ... un peu plus tard ... il est possible qu'elle trouve une surprise :)
Bon vent !
Ce serait-y que le 12 serait passé sans que je m'en aperçoive ???

La petite poule noire a dit…

Pascale, tu me fais saliver avec ta petite terrine de saumon aux baies roses, ton cake salé avec plein de bonnes choses dedans, tes viennoiseries et tes gâteaux. Ici, je n'ai même pas de four ... et de toi à moi, j'en ai un peu marre des poulets biryani ;)

Séverine a dit…

Au revoir Christine que je n'ai pas connue car j'habite à 600km!
Mais, dites... la cafelière qui part au Costa Rica avec l'homme aux semelles qui grincent... Y'a que moi que ça choque?

Blog Widget by LinkWithin