mercredi 9 décembre 2009

Boulons sanglots des violons de l'hiver

Visite chez Mister C., pour serrer quelques boulons de chiffres.
- Ah, vous avez toujours des soucis avec le RSI ? tiens... je m'en vais les appeler, on verra bien.
Mister C. a courtoisement tiré les vers du nez de l'ordinateur qui communiquait avec la dame au bout du fil et à eux trois, ils ont débrouillé ma situation. Si j'ai bien tout compris, il va falloir que je pense systématiquement à mettre de côté environ un tiers des sous que je pourrai un jour me verser, pour les appels de cotisations. En termes laïcs, si je prends 100 euros pour ma pomme sur le compte de l'entreprise (si, si, j'ai le droit, c'est même un peu le but de la manoeuvre), 60 seront pour moi, 30 pour l'ensemble des assurés sociaux et pour la gestion des organismes qui gèrent tout ça, et 10 pour les alouettes (enfin je crois que quelques détails m'échappent encore).
Bon, j'ai fait un gros chèque, pris note de la distribution à venir et je m'apprêtais à passer à autre chose (une nouvelle recette, en fait) quand Mister C. m'a dit :
- Et pour vos cotisations vous en êtes où ?
- Euh... on vient pas de s'en occuper là ?
- Ah non, enfin oui, mais c'était pour vous, vous avez bien une employée ?
- Ah oui, oui bien sûr. Et bien ça va, je passe par le Tese et c'est moins dur que d'en écrire une. De thèse. Ahem. Enfin oui, ça va.
- Je peux jeter un oeil ?
- Oui bien sûr.
Ahem. En fait ça n'allait pas si fort que ça. Il ressort de la conversation que Mister C. a eue avec un monsieur du Tese et l'ordinateur connecté au monsieur que j'ai oublié de cocher une case quelque part, que j'ai oublié de déduire des repas et que j'aurais dû faire un avenant à un moment ou à un autre. Enfin, comme a dit le monsieur à Mister C., "vous savez, le Tese c'est très bien mais il faut bien connaître les subtilités du droit social pour ne pas faire de bêtises avec." Ca nous a bien fait rigoler, Mister C. et moi, parce que le Tese se présente comme le sésame des petites entreprises en matière de gestion des salaires, vu que c'est simple à remplir. Enfin c'est simple à remplir mais c'est encore plus simple de faire des bêtises en le remplissant, quoi.
Résultat des courses, il va falloir que je serre quelques boulons et ça me saoule d'avance. C'est pas cette semaine que je vais admirer la fossette de Josh, tiens.
Enfin pour le reste, d'après Mister C., tant que le chiffre d'affaires tend vers le prévisionnel, ça va. Donc un jour, non seulement le Café Clochette existera toujours, mais en plus je pourrai en vivre, si c'est pas formidable ! Si, c'est formidable. Si vous n'avez pas suivi les péripéties jusqu'à présent, c'est-à-dire depuis un an et demi maintenant, vous ne pouvez même pas deviner à quel point c'est formidable. Et pour la Mouette, qui se bat en ce moment pour obtenir un financement, c'est du formidable encore irréel. Accroche-toi, la Mouette... ce n'est pas la fin de la bataille.
Foi d'affiliée au RSI, au Tese et à tout un tas d'autres machins.

6 commentaires:

La Mouette a dit…

Oh oui, je rêverais d'avoir affaire au RSI et à tous ces organismes formdidablement pénibles! Ma consolation, c'est que toi, tu y parviennes et ça me réjouit de voir qu'un lieu que d'aucuns jugent fantaisiste apporte aujourd'hui autant de bonheur quotidien - bon, des aléas aussi, mais ne parlons pas de sujets qui fâchent... Bizz et mes amitiés à la fossette de l'acteur physiquement intelligent!

La petite poule noire a dit…

Ça fait des années qu'on nous rebat les oreilles des simplifications administratives mais je vois que c'est toujours aussi compliqué. Heureusement que Mr T. est là. Peut-être a-t-il lui aussi des jolies fossettes ?

Charlie Grogne a dit…

Ah bah tiens, ça me donne une idée pour un prochain billet, ça : les prélèvements sociaux, la prétendue simplicité des déclarations d'impôts, et tout le toutim...
Merci de m'avoir mis en lien et félicitations pour ce blog rafraîchissant et très bien écrit.
Une caresse pour Clochette, bonjour à Miniloup et à bientôt !

www.bretagne-tours.com a dit…

Je suis un peu dans le meme cas que toi (autoentrepreneur) et je suis un peu perdue...Reunica me court apres en me disant que c'est obligatoire (mais je n'ai pas d'employé).... alors je ne m'en occupe pas, c'est ça ?

bbuissonniere a dit…

j'aime pas quand le nom qui apparait est bretagne-tours.
on ne peut pas s'enregistrer définitivement sous une autre identité...

Pascale a dit…

Mouette : ça va venir, va !
Charlie : ben de rien, ravie d'avoir activé l'inspiration (mais je vois que tu n'en manques pas de toute façon !)
ppn : et l'Inde, ça va toujours ?
bbuissoniere : pour le pseudo, aucune idée, désolée... Et pour l'organisme qui te court après, je ne recommande pas de ne rien faire ! il vaut mieux être sûr de ce qui se passe, en demandant à un expert-comptable par exemple, mais au moins en les appelant pour débrouiller tout ça... Bon courage.

Blog Widget by LinkWithin