mardi 19 mai 2009

Esperluette, je te plumerai

& le verbe fut... ainsi que le sujet et plein de compliments.
J'ai l'humeur fumeuse, pas de moquette ô non, mais embrumée, quoi. Pas nette. L'envie furieuse de mettre la clé sous la porte (encore que ça me mettrait sur le paillasson) et de retourner jouer à écrire des trucs à partir d'autres trucs pour parler, ou pas, de tas de machins sans grande importance. Au lieu, je veux dire, de faire des gâteaux et du poulet à l'étouffée et de la compta et remplir des Cerfaaaaaah et espérer ne pas couler dans les mois qui viennent. Bof. Pour l'instant, ça s'maintient. Mais le sujet de mon ire passagère, qui vous vaut ce verbiage intempestif dont vous me voyez rougir à vue d'oeil, c'est une nouvelle invention destinée à me simplifier la vie. Alors moi je dis : simplifiez-moi la vie, je vous en prie, surtout ne vous gênez pas, mais ne me le dites pas ! Je n'ai pas besoin de paperasse pour qu'on m'explique comment, pourquoi, par la grâce de qui et à qui s'adresser si ça ne marche pas. J'ai juste besoin de savoir à qui s'adresser quand ça ne marchera pas.
Il existait un dispositif destiné à simplifier les démarches des TPE (très petites entreprises), qui s'appelait le CETPE et qui marchait quand il voulait vu que les cases du formulaire informatique étaient chatouilleuses et qu'il lui arrivait d'oublier de calculer des trucs - m'enfin avec un chouette comptable comme Mister C., on arrivait à redresser deux-trois barres et s'en sortir quand même. Les couleurs du CETPE, c'étaient le vert et l'orange. Et puis voilà qu'on m'annonce qu'à compter d'avril de cette année, le Tese prend le relais du CETPE. Ses couleurs sont le vert et le violet et pour les adhérents, "aucune démarche n'est nécessaire". Mon centre (j'ai un centre ?) se chargera de toutes les modalités de transfert de mon dossier d'un dispositif à l'autre. On m'envoie des formulaires verts et violets pour remplacer les précédents que je n'utilisais déjà pas puisque je passais par internet, mais soit, et on m'annonce que ça me simplifie la vie. Alors là je dis, attention les bisons, ça va chauffer.
Ca sert à quoi de me le dire ?
Si c'est pour prévenir que attention, on veut me simplifier la vie mais que bon, faut s'attendre à ce que ça bugge un chouia quand même, je trouve ça limite pervers. Si c'est juste pour ajouter des paperasses inutiles à mes tas déjà conséquents, je trouve ça cruel. Et si c'est juste par habitude, et bin à mon avis, la loi de modernisation de l'économie qui est semble-t-il à l'origine de toute cette affaire, elle a de beaux jours devant elle. Vous voudrez bien peser toute l'ironie que je mets dans cette dernière phrase, je vous prie.
Pasque ça me chatouille à la fois les zigomatiques et l'agacement. Et qui c'est qui raconte ses agacements à pas d'heure et qui en oublie de refaire des petits gâteaux ? ben c'est bibi.
Mais j'ai un plan. Pour demain, je fais des petits sablés. Avec un glaçage joli tout plein. J'hésite juste entre le vert et orange ou le vert et violet.

6 commentaires:

BrightEyedMum a dit…

L'humour nous sauvera ! ;-)

juliette a dit…

juste des bises!

Nathalie a dit…

Bien besoin d'un coup de baguette magique, chère cafelière!! Pensées et bises de nous 5

Ppn a dit…

Et on ne parle même pas de toutes ces forêts qu'on "déforeste" pour produire tous ces formulaires verts, orange, bleus (on s'en fout de la couleur...). Et le papier recyclé a bon dos ! Voilà que je m'échauffe moi aussi.
Bouillons ensemble !

cb a dit…

je compatis totalement (mais au moins tu me fais rigoler!)

BrightEyedMum a dit…

Cape-chat immanquable (d'autant que ça fait un bail que j'ai pas joué)

Brouetic : qui s'avère être un brin de poésie potagère, ou ouvrière (du bâtiment, que je vais finir par causer aussi si je veux m'entendre avec la douce maman du fameux Sam !)

Blog Widget by LinkWithin