samedi 20 février 2010

Cassettes

- Dis, madame, il y a des cassettes, cé toi ?
Qu'elle me demande, la petite fille, toute souriante et barbouillée de chocolat.
- Ma cassette ? ma chère cassette ? eh quoi, est-ce qu'elle n'y est plus, au fond de la courette ? Hélas, mon esprit est troublé, et j'ignore où je suis, qui je suis, et ce que je fais. Allons vite, des commissaires, des archers, des prévôts, des juges, des gênes, des potences et des bourreaux. Ah ! je meurs, je suis morte, je suis toute défunte !
(Elle me regarde un tantinet intriguée.)
- Est-ce bien cela, petite, que tu me demandes ?
- Ben oui, des cassettes, pour se casser.
- Que... ?
- Ben pour zouer à casse-casse, quoi !

Qu'elle me dit.

7 commentaires:

kristina a dit…

j'ai aussi parfois des malentendus avec les enfants que je rencontre via mon boulot...je leur montre un livre et ils me regardent tout peinés parce que ce n'était pas du tout çà qu'ils demandaient!! après, évidemment on en rigole...mais sur le coup, faut voir leur expression! ;) tiens, je devrais les noter au fur et à mesure (comme toi!) ces quiproquos dignes du théâtre...:D

Cath a dit…

Mouarf, elle est bonne!!!! ze me marre!!!

Charlie Grogne a dit…

Ça me rappelle cette blague toute pourrie. Le type qui vend des articles de cuisine en porte à porte et qui tombe sur une petite fille de 6 ans.
- Bonjour, ta maman est là ?
- Oui, mais elle peut pas venir, elle fait le tapin.
Le type est un peu interloqué mais continue tout de même :
- Ah, et ta mamie, elle ne serait pas là par hasard ?
- Si si, mais elle fait le tapin aussi.
De plus en plus gêné, le commercial n'en oublie pas pour autant son argumentaire :
- Ah, d'accord, mais tu n'as pas une grande soeur qui pourrait...
- Si si, j'ai deux grandes soeurs mais elles font le tapin aussi.
Le type écarquille les yeux et finit par demander à la petite :
- Rassure-moi, toi tu ne fais pas le tapin, quand même ?
- Bah si, c'est drôlement bien de faire le tapin de Noël !

OK, je sors.

Pascale a dit…

kristina : ça m'arrive de relire les débuts du blog et de me marrer toute seule avec les phrases de MiniLoup que j'avais oubliées...
Cath : bises à vous
Charlie : mon cher, quand on commence à avoir recours à des blagues dans les commentaires et plus seulement dans ses billets, c'est que la crise de l'inspiration semble bien installée, dis-moi ! allez ça va reviendre... ;-)

cb a dit…

au diable les varices, tartinons nous de chocolat.

abighs : comment ça un gros hors sujet ?

BrightEyedMum a dit…

"Au voleur, au voleur, à l'assassin, justice juste ciel, je suis perdu, je suis assassiné, on m'a volé mon or, on m'a dérobé mon argent, qui peut-ce être, qu'est-il devenu ? où est-il ? où se cache-t-il ? n'est-il point là, n'est-il point ici ?"
(cité de mémoire alors pas sûr-sûr, et la ponctuation, euh... mais ça date de la 6e, alors j'ai des esscuses !)

PS : voui, le problème c'est ça, c'est quand on a un certain vocabulaire, madame cafelière, les oreilles ne fonctionnent pas toujours comme il se doit avec le public accueilli... ;-)
nb : moi, j'aurais demandé à la fillette si elle n'aurait pas préféré un dvd, tu vois, je vocabulone pas comme il faut non plus...

cb a dit…

BEM, moi je lui aurais demandé si elle n'aurait pas préféreré pas un cd ou un vinyl (tant qu'on y est)...

Blog Widget by LinkWithin