mercredi 13 mai 2009

En cours

Tout à l'heure, j'ai reçu, ô surprise, un Cerfa. Celui-ci m'a presque fait rire parce que, contrairement à ses cousins et/ou frères de papier, il n'a pas de numéro, à l'endroit idoine il y a juste écrit "En cours". Enfin je ne sais pas, peut-être que ça fait de lui un déclassé parmi ses cousins/frères... sas'trouve, il n'y a pas de quoi se moquer.
Le Cerfa, c'est le point culminant de... non, la métaphore n'est pas très heureuse, il faut prendre ça à l'envers. Le Cerfa, c'est la brique par laquelle on construit des édifices extrêmement complexes, à la destination incertaine, mais très très hauts. Vu le nombre global de Cerfas remplis quotidiennement dans notre beau pays, je veux dire.
Un des axiomes de ce jeu bizarre, c'est que l'administration a raison. Un axiome, c'est un truc que personne n'a jamais réussi à prouver mais qui permet de survivre et même de produire des trucs dans un système de pensée donné. Donc, l'administration a raison. Enfin non, pas "donc" justement. C'est un a priori. Le donc, c'est pour la suite. Démonstration.

- Allo l'Urssaf ? bonjour, je suis la cafelière du Café Clochette, vous m'avez envoyé un papier (encore) pour me demander de remplir un tableau récapitulatif (encore). Or, je ne suis pas supposée le faire, vu que je passe par le dispositif CE-TPE.
- Ah bon ? ben le faites pas alors.
- Ah ? je ne fais rien ?
- Ah si ! quand même ! vous nous retournez le Cerfa en expliquant pourquoi.
- Mais c'est déjà ce que j'ai fait la dernière fois.
- Ah oui d'accord, mais ça doit être un retard du système informatique alors.

Il n'y a pas d'erreur dans le traitement des dossiers de la part de l'Urssaf, donc le système informatique est en panne. Je me demandais si j'aurais la même latitude du côté d'un traitement légèrement laxiste des trucs à faire pour une administration, si j'étais en retard mettons pour renvoyer un Cerfa ?
Ben non. L'axiome n'est jamais que l'usager peut éventuellement être de bonne foi. C'est même un axiome en soi.
Quelque chose me dit que j'ai tout intérêt à faire fissa pour expédier ce fameux Cerfa en cours, même si c'est pour dire que je ne vais pas le remplir...

4 commentaires:

bérangère a dit…

merci à la Fée clochette pour ce délicieux déjeuner...super rapport qualité/prix. Next time, je reviendrai avec mes enfants ;-)

fredo a dit…

A chaque fois que je lis un chapitre du roman dédié aux Cerfa(s ? ça se met au pluriel ces trucs-là ?), j'en suis presque à me pincer pour me convaincre que je ne rêve pas. C'est sidérant...

Le comble serait quand même que mon prochain cape-chat soit... "CERFA" !

Mais non... c'est "metalog" ; pas mal aussi, non ?

Ppn a dit…

Je recommande le rougail saucisse servi avec de la purée maison, un régal ! Et beaucoup plus digeste qu'un CERFA ... Courage Pascale, tu les auras à l'usure !

Crocus a dit…

Ah ces Cerfas de l'administration... dans qq années ils n'existeront plus et cette ad° sera touchée de lire tes récits "cerfiesques"!
Moi je vous attends lundi... sans cerfa pour patte blanche!

Blog Widget by LinkWithin