lundi 23 novembre 2009

Année deuxième, prologue

En ce jour tout gris tout bof, je viens pourtant de rigoler ferme et comme la journée n'est pas finie, je pense que les chats vont encore me regarder de travers. Déjà qu'hier soir ils m'ont ostensiblement fait la truffe parce que je les avais lâchement abandonnés pendant trois jours... eh oh, les matous, je ne vous ai pas abandonnés d'abord, je vous avais assuré le vivre et le couvert en laissant les clés à la mouette ! et si l'image d'une mouette qui nourrit trois chats ne vous réjouit pas, là tout de suite, je ne sais pas ce qu'il vous faut.
Deux raisons à mon hilarité : d'abord, le dessin chaleureux de l'auteur de Hippolyte et Jérémie qui me chatouille régulièrement les zygomatiques, ici (clic), parce que sous l'austérité et la froidure apparentes se cache un sens de l'humour des plus délicats. Et puis une série de conversations qui m'a rappelé les temps joyeux des démarches en tout genre, il y a un an : à la suite d'une malencontreuse chute vaisselière, voilà la plaque de ma cuisinière high-tech toute amochée. Bon, c'est pas grave, mais il faut la changer et comme je suis un peu prise par le temps rapport à des gens affamés qui devraient venir mercredi midi et les jours suivants et un anniversaire jeudi soir (vous n'aviez pas oublié quand même ?), il faut que je débusque un nouvel appareil ou fasse réparer celui-ci aujourd'hui.
Premier appel, le magasin : "ah non, la garantie c'est pas nous, c'est le constructeur."
Puis le constructeur : "ah non, il faut voir avec le magasin, et puis la réparation c'est pas nous, c'est le réparateur."
Le réparateur : "ya pas de garantie pour ça, ma pauv' dame, et puis la pièce elle est indisponible chez mon fournisseur, ça peut prendre trois jours comme cinq semaines ou jamais."
L'assureur : "ah, alors pour ouvrir le dossier il faut une déclaration, et un fax du réparateur, et il faut garder l'appareil pour l'expertise, mais ne vous inquiétez pas, on va trouver une solution."
Et ben en plus non, je ne m'inquiète pas. Je ne sais par quelle étrange alchimie, cette péripétie me semble toute naturelle en cette semaine d'anniversaire. Comme s'il était naturel de se rappeler que ce n'est pas une entreprise ordinaire, qu'elle s'est construite sur des péripéties et des hasards et des rencontres et des accidents du destin qui faisaient entrer l'inconnu dans l'attendu ; comme un clin d'oeil du destin (ou de ce à quoi vous croyez, je ne suis pas sectaire) pour entamer cette nouvelle année d'existence du Café Clochette. Vous voyez ce que je veux dire ? pas sûr, je ne comprends pas trop moi-même...
Bref, je suis rentrée sur un nuage de mon week-end à l'écart de toute contingence clochettesque et je savoure mon retour comme le départ pour l'aventure d'une deuxième année aussi improbable et riche que la première.
En rentrant, j'ai imaginé la mouette dans ces murs, en train de réaliser dans la cuisine ces plats qui n'avaient jamais été concoctés ici, et j'ai regretté qu'on n'ait pas passé plus de temps ensemble à travailler. Mais c'est bien comme ça, elle a des tas de choses à faire, la mouette. Déjà, retrouver l'espoir que son rêve à elle prenne forme dans la réalité. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis sûre que ce sera le cas et que dans pas longtemps, je viendrai vous annoncer que ça y est, elle va ouvrir ! il y a cette ténacité qui l'anime, l'intelligence de ses mains au travail, la chaleur de son sourire, son talent pour deviner ce qui plaira aux convives, tout ça va bientôt lui être bien utile dans son restaurant. Allez la mouette, hop hop, courage, c'est pour bientôt, là tout de suite !
Merci à toi d'avoir été présente et bravo d'y avoir aussi bien trouvé ta place. Merci pour les recettes et les discussions. Merci aussi d'avoir pris soin de mes trois terreurs pendant mon absence.
Bon vent et belle mer, la mouette, et à très bientôt.

6 commentaires:

La Mouette a dit…

Oh la la, Pascale, j'en ai les larmes aux yeux! J'étais tellement heureuse de travailler avec vous deux, Christine et toi, au milieu de ces trois sacrés matous qui me manquent déjà! C'est sûr, ton entreprise n'est pas comme les autres, elle est unique et extra! Il fallait entendre ce week-end de nouveaux clients découvrir le lieu, regarder, émerveillés, leur enfant jouer tranquillement, pendant qu'eux prenaient le temps de souffler... J'ignore de quoi demain sera fait mais, de toute façon, cette expérience-là est gravée dans ma mémoire et elle ne sera pas vaine! Quant au gros incident technique, je m'en veux terriblement d'en être la cause, pour le lundi-repos, c'est raté... J'espère que tout va rentrer dans l'ordre au plus vite pour démarrer sur des chapeaux de roue cette deuxième année, déjà!!! Bizzzz

Pascale a dit…

Nan nan, pas raté, j'ai eu le temps de faire tout ce que j'avais à faire et de trouver une toute belle cuisinière qui arrive demain ! Reste plus qu'à lui trouver un nom... Je t'embrasse et MiniLoup envoie un fraternel salut à ton petit loup.

fred a dit…

Je n'ai pas réussi à venir rencontrer cette mystérieuse mouette la semaine dernière, c'était prévu vendredi et puis j'ai dû changer de programme au dernier moment. J'espère que ce n'est que partie remise ! Bon vent, la mouette ! et à jeudi Pascale, en principe nous venons tous les cinq ;-)

Anne a dit…

Je me marre..j'imagine une mouette qui courre après un timirrou pour lui administrer son antidépresseur...
Lui qui n'aime pas les changements : servi!!
héhé

Bon sinon, chouette le dessin d'Hyppolite et Jérémie.
j'aime beaucoup le "bon ben on n'est pas perdus alors"!
des bises

et pour la cuisinière t'as besoin d'aide pour les prénoms???
y 'a un super filon ( je n'ose me décider pour l'un plus qu'un autre tant le choix est vaste):
http://heraldry.sca.org/laurel/names/paris.html


ps : cape chat minable :"Excel"...heu...je sais pas...mon cape-chat pouvait pas attendre 2 jours de plus pour sortir le jour de l'anniv!!

Anonyme a dit…

Zut, on a un repas "at home" et pas "atome" de prévu ce jeudi là
Mince

joyeux anniversaire !
mag et ses jules

juliette a dit…

bon anniv cc
des bises et peut être à ce soir

Blog Widget by LinkWithin