mardi 16 juin 2009

Voisins

La rue de Dinan, aux alentours du carrefour avec la rue d'Echange, a connu ces dernières années un changement de visage assez radical. Vous vous souvenez de votre dernière visite sur les lieux de votre enfance et la façon dont votre oeil accroche toutes les petites choses qui ont pu changer ? Ces derniers temps, les "anciens" qui passent par ici font souvent étape au Café Clochette et me racontent comment c'était "avant". Enfin j'ai déjà des souvenirs moi-même... Quand nous sommes arrivés dans le quartier, il y avait encore une crêperie, ça s'appelait La Dinanaise mais on disait juste "chez Suzanne". On y trouvait les meilleures galettes que j'ai jamais mangées, et pourtant j'aime ça et il y a un certain nombre d'autres crêperies à Rennes. J'ai un souvenir ému de la Paysanne, qui a nourri MiniLoup in utero pendant presque 9 mois. Et puis Suzanne a décidé que plus de 30 ans derrière sa tuile, ça commençait à faire beaucoup, et elle a dit au-revoir à tous ses habitués, dont un MiniLoup qui commençait à peine à goûter à ses galettes avec ses petits crocs à lui. C'est donc Laurence, la fille de Suzanne, qui a repris la crêperie, mais pour y faire tout autre chose puisqu'elle a ouvert Qi Nuad, un havre de paix et de sérénité.
Entre Qi Nuad et le Café Clochette, il y a le Westport Inn, une institution qui était là bien avant nous. Pour boire une vraie bière irlandaise en regardant un match de rugby ou de football gaélique, c'est l'endroit idéal, et puis les gars y sont gentils comme tout (et aiment bien mes gâteaux, c'est dire si ce sont des gens de qualité).
Juste en face de l'église du Vieux Saint-Etienne, il y a le Vieux Saint-Etienne, un café plein d'ambiance qui a une terrasse dans le square, où on peut prendre le frais tranquillement en plein été. La terrasse est également investie le midi par Hélène, des Pieds dans le plat, un restaurant qui est ouvert le midi seulement et sur réservation et qui est toujours plein, vu que c'est une cuisinière hors pair, Hélène. Cécile aussi, de Histoires de thé, le salon de thé-restaurant juste à côté, s'installe dans le square le midi, et si vous n'avez jamais goûté de soupe de fraises, foncez, il y en a en ce moment sur son assiette de printemps et c'est délicieux. Cécile et Hélène ont ouvert leurs restaurants depuis notre arrivée et on a eu le temps de faire connaissance et de lier des liens d'amitié. Quand j'ai commencé à parler d'un café des bébés, elles m'ont soutenue, et maintenant elles ne manquent jamais de conseils ou d'un paquet de sucre de secours, voire d'une séance de goûtage de petits gâteaux quand j'ai un doute sur ma production !
Et puis juste à côté du Café Clochette, à gauche quand on est dedans ou à droite quand on regarde du dehors, il y avait Alex et Katia, au Nozdei comme ça s'appelait alors, et je suis toujours contente de les revoir de temps en temps mais ils ont mis les voiles pour aller voguer en famille un peu plus loin du centre-ville. Depuis la semaine dernière, le bar a réouvert et ça s'appelle désormais Le Papier Timbré. Quand j'ai découvert que ça allait être un café-livre et bientôt une maison d'édition, j'ai sautillé sur place de joie (et pratiquement provoqué une averse, vu que je ne sais toujours pas faire la différence entre le sautillement de joie et la danse involontaire de la pluie). L'intérieur a été refait, c'est accueillant et plein de livres et l'équipe est carrément enthousiaste, c'est communicatif.
Au milieu de tout ça, le Café Clochette n'a plus qu'à bien se tenir pour tenir son rang ; enfin je sais depuis ce matin que l'autorisation pour repeindre la devanture m'est enfin accordée, fin donc de presque un an de tractations et début d'une période de réflexion intense sur la couleur, le lettrage et diverses petites surprises que vous ne manquerez pas de découvrir au plus tôt. C'est qu'il s'agit d'être à la hauteur du quartier, quand même...

9 commentaires:

Ppn a dit…

C'est tout à ton honneur, Pascale, de "faire la réclame" pour tes voisins ! Sinon, je suis contente que tu aies enfin eu l'autorisation pour ta devanture. Biz. Marie.

Nathalie a dit…

Oh la la, quand je vois l'article sur tes futurs 'voisins' : cela me fait un peu peur...... Une bonne nouvelle après tous ces super cerfas!!! Est-ce que tu veux un coup de main pour la devanture?????Biz de nous 5

cb a dit…

génial !

ovess : oven goddess !

bérangère a dit…

c'est mieux que le GDR ton billet...comme je passe au moins une fois voire deux fois /semaine devant chez toi...je vais pouvoir suivre les travaux de peinture...

Long life to "Café Clochette"

juliette a dit…

Youpi tralala pour la devanture!!!!

Pascale a dit…

Oui, spa mal cette nouvelle hein ?

Je ne pouvais pas laisser passer ce cape-chat-là : bless...

fred a dit…

Youpi pour la devanture ! et si on peut t'aider pour quelque chose, fais-nous signe ;-) (même si on a peu de temps en ce moment, tu as d'ailleurs dû constater qu'on se faisait rares sur les banquettes du café Clochette...)

Bises en attendant une visite !

BrightEyedMum a dit…

Youhou ! Vivent les pattes de chats dans la peinture ! Alors, cette couleur... moi je la croyais prête et déterminée depuis plus longtemps que les cerfas...

Nulaund : n.m. action de se déshabiller devant la machine à laver et d'y fourrer tous les vêtements portés, pour cause de patouillage intempestif dans la peinture de devanture ?

Pascale a dit…

BEM : on se laisse toujours déborder au dernier moment, tu sais bien... Les derniers détails sont les plus importants ! Bises

Blog Widget by LinkWithin