dimanche 20 juin 2010

Bibimbap

Le bibimbap vient de faire une entrée remarquée à l'ardoise du Café Clochette, tout ça parce que la cafelière, dans un moment de pénurie livresque, a acheté un bouquin au Papier Timbré (clic) et que le héros du dit livre y dégustait un bibimbap, donc. Le livre, si vous êtes curieux, c'est Les accommodements raisonnables, de Jean-Paul Dubois (si vous ne connaissez pas Vous plaisantez, Monsieur Tanner, du même Jean-Paul Dubois, je vous encourage vivement à foncer dessus et à le dévorer, surtout si vous avez des projets immobiliers). Il aurait degusté des pieds de cochon, comme un autre héros, ça m'aurait moins parlé, mais un plat exotique au nom rigolo, ça ne pouvait pas manquer de me faire dresser l'oreille. Enfin friser les yeux. Enfin bref. Après un petit tour sur internet pour trouver quelques versions de la recette, voici celle qui a fait son apparition cette semaine au Café Clochette. Si vous avez des envies gastronomiques, vous savez ce qui vous reste à faire : trouver le livre qui contient l'objet de votre fringale et le faire parvenir à la cafelière...


Bibimbap (riz mélangé à la coréenne)

Faites cuire du riz selon votre méthode habituelle.
Râpez deux carottes et deux petites pommes de terre et faites-les revenir à la poêle jusqu'à ce qu'elles commencent à dorer. Arrosez d'un trait d'huile de sésame et d'un peu de sauce soja. Réservez.
Couper en tranches très fines du faux-filet de boeuf, faites mariner dans un mélange de sauce de soja, miel, huile de sésame, ail écrasé et graines de sésame. Faites revenir rapidement et réservez.

Epluchez un concombre, détaillez-le en tranches et faites dégorger au sel, réservez.
Coupez en lanières des feuilles de laitue.
Ebouillantez des épinards frais (ou faites cuire selon les instructions des épinards surgelés), arrosez d'huile de sésame et de sauce de soja, réservez.
Enfin, faites cuire deux oeufs sur le plat.
Dans deux grands bols ou assiettes creuses, mettez une petite montagne de riz au centre puis entourez de petits tas de garniture en arrangeant joliment les couleurs. Ajoutez l'oeuf sur le dessus. Accompagnez de do chua (clic) et d'une sauce pimentée (un mélange de miel, huile de sésame et pâte de piment).

Si vous cherchez la recette originale, sachez qu'il y en a des tas, par exemple ici (clic) et ici (clic). Pour une recette en images, allez donc voir par là :












4 commentaires:

BrightEyedMum a dit…

Eh ben, ça donne envie... et après on bi-bim-bap a lulla ?

milene-micoton a dit…

miam miam ... il va vraiment falloir que je me trouve un petit temps de midi à moi ... Tu crois que le bibimbap sera à l'ardoise jeudi prochain ?

Anonyme a dit…

pas mal...ça ressemble un peu au "bol renversé" chinois...
sinon, moi heu quand je lis les bouquins d'andréa Camilleri( les aventures de l'inspecteur Montalbano en particuliers), je salive je salive...et je rigole aussi...
bisous
Lèna

Pascale a dit…

BEM : Oui ! trois fois oui !
Milène : sûrement pas jeudi, mais quoi qu'il arrive on trouvera sûrement à te nourrir... et si tu viens pas trop tôt on pourra même peut-être déjeuner ensemble !
Lèn : tu m'en dis plus sur Montalbano ? bises itou.

Blog Widget by LinkWithin